Les thématiques de réflexion

L’aménagement du territoire concerne et conditionne l’ensemble des activités humaines, et notre rapport à notre environnement. Le projet de SCoT est donc, par essence, multi thématiques, multi approches. Plusieurs sujets seront abordés dans une approche à la fois globale, sectorielle et transversale : environnement, habitat et vie sociale, développement économique, paysages, aménagement de l’espace et grands équipements, déplacements… Quelques exemples de thèmes sur lesquels le SCoT peut avoir des conséquences concrètes.

 

+ L’emploi : le SCoT peut fixer des objectifs de densité d’emplois par secteur afin de privilégier l’implantation des projets qui augmentent la densité d’emplois.

+  Le logement : le SCoT peut prescrire la construction de logements adaptés aux besoins de chacun (offre en logements aidés, logements intermédiaires…).

+ Les équipements : le SCoT peut prévoir le renforcement de l’offre en équipements publics dans certains secteurs.

+ Les déplacements : le SCoT peut prévoir des aménagements d’amélioration des transports publics, des projets d’aménagement routiers, des cheminements piétons et vélos, via des aménagements sécurisés…

+ Le cadre de vie : le SCoT peut prévoir un traitement paysager spécifique pour les entrées de villes et de villages, les franges urbaines, zones de transition… Il peut également demander aux documents d’urbanisme d’imposer un pourcentage minimal d’espaces verts dans les projets de construction ou d’encourager la diversité architecturale (hauteurs, gabarits, alignements, couleurs de façades).

+ L’environnement : le SCoT peut prévoir la préservation des espaces naturels, des surfaces agricoles et des zones humides. Il peut protéger la diversité de la faune et de la flore.

+ Les commerces : le SCoT peut fixer les conditions d’implantation des commerces. Par exemple, il peut favoriser l’implantation de services au plus près de la population et de contribuer à l’animation des secteurs concernés.

+ Les services : le SCoT peut identifier des polarités de services de proximité. Les habitants des communes trouvent ainsi au sein des polarités les services et équipements nécessaires à leur vie quotidienne sans avoir à se déplacer trop loin.

+ L’agriculture : le SCoT peut participer au maintien de l’activité agricole, en encourageant la mise en œuvre d’un véritable projet agricole, qui permette la protection des espaces propres à garantir le maintien d’une activité viable sur le territoire. Une véritable politique de protection du foncier agricole doit ainsi être mise en place, afin qu’il ne subisse pas les pressions liées au marché immobilier.